A2-A_Lazy_Afternoon_04.jpg

A Lazy Afternoon x Sergeant Paper

A Lazy Afternoon x sergeant paper

 
 

Sergeant Paper présente A Lazy Afternoon, une exposition personnelle des derniers travaux de la jeune artiste française Johanna Olk qui sera présente lors de la soirée de vernissage, le jeudi 16 mars 2017.

Comme si le temps s’était soudainement arrêté, Johanna Olk nous embarque dans un moment de détente féminin. Avec un trait fin et une simplicité qui donne toute sa force au dessin, la jeune illustratrice nous invite à observer des femmes aux visages mélancoliques et aux regards fixes. Une froideur qui attire notre attention et paradoxalement nous apaise. Il s’agit ici d’une première collaboration avec la galerie comprenant une serie de seize oeuvres en série limitée sur papier. La moitié de celles-ci sont les reproductions de dessins minimalistes, souvent d’études, très simples mais pas moins percutants. Réalisés au crayon à papier et au format A4. Produites compulsivement, ces illustrations sont ensuite scannées et servent de base à la réalisation de peintures ou bien sont retravaillées numériquement. C’est le cas des huit autres oeuvres présentées.

video Thomas Lodin
sergeantpaper.com

 

Sergeant Paper presents A Lazy Afternoon, Johanna Olk's solo exhibition of her latest works. She will be at the gallery on Thursday March 16 for the opening. 

Comme si le temps s’était soudainement arrêté, Johanna Olk nous embarque dans un moment de détente féminin. Avec un trait fin et une simplicité qui donne toute sa force au dessin, la jeune illustratrice nous invite à observer des femmes aux visages mélancoliques et aux regards fixes. Une froideur qui attire notre attention et paradoxalement nous apaise. Il s’agit ici d’une première collaboration avec la galerie comprenant une serie de seize oeuvres en série limitée sur papier. La moitié de celles-ci sont les reproductions de dessins minimalistes, souvent d’études, très simples mais pas moins percutants. Réalisés au crayon à papier et au format A4. Produites compulsivement, ces illustrations sont ensuite scannées et servent de base à la réalisation de peintures ou bien sont retravaillées numériquement. C’est le cas des huit autres oeuvres présentées.